logo Daguet Guitars
crest FAQ # 6
Il y a une légende qui circule, celui qui me contacte avec dix clients en à une gratuite équivalente... c'est une légende... mais pourquoi pas?

FAQ # 5
les instruments sont vraiment fais à la main?
- oui, de A à X... il n'y a que les pièces d'accastillage que je ne fais pas, et encore... pas toujours...

FAQ # 4
- Quels bois sont disponibles :
j'ai assez de vieux acajoux pour une centaines de guitares (cuba , saint domingue et honduras), je les ai 'amassé' chez d'anciens ébénistes qui sont partis à la retraite et ont liquidé leur stock, je me fournis aussi régulièrement à prix d'or chez quelque importateurs français de bois 'précieux' où je choisis à la pièce les plateaux les plus prometteurs. j'ai quelques belles pièces d'érables ondées, de pao rosa, de padouk, d'indian laurel, de bois de violette...

FAQ # 3
Comment je fonctionne :
- Vous souffrez d'insomnie et vous me contactez , on en discute et on dresse ensemble le cahier des charges de l'instrument qui hante la noirceur de vos nuits... suivant ce que je peux faire et ce que je suis prêt à faire... ne me demandez pas un floyd...ou des EMG... ou un vernis polyuréthane... je ne ferais pas.
Je vous propose alors un prix et un délai et la date de début des travaux (tout les quatres mois dans l'année), si cela vous va, je vous retourne un exemplaire du cahier des charges et vous m'adressez 50 % du prix total hors expédition et valise. Vous serez tenus au courant de l'évolution de l'instrument par mails et photos.. j'oublie souvent d'envoyer 'régulièrement' des photos...

FAQ # 2
Samples- 2éme partie : les Responsables...
-les samples dont le nom finis par 'R' sont l'œuvre de Mike Ravassat
-les samples dont le nom finis par 'Z' sont l'œuvre de Christian Zanatti
-les samples dont le nom finis par 'D' sont malheureusement de moi
-les samples de basse avec batterie sont l'oeuvre de Phillipe Henner
n'hesitez pas à les employer (sauf moi!ou a vos risques et périls... )

FAQ # 1
LES SAMPLES : les guitares ont toutes été enregistrées sur la même configuration materiel : Ampli traynor YGM3
-volume:3 -bass/treble:milieu -reverb:3
les distorsions, toutes réglées identiques, sont obtenues par une route 66 de chez visual sound. le tout a été enregistré sur un enregistreur Korg D16XD avec un micro Studio pro T3 à lampe.
La Dano basse et la 'DR' ont prise en direct tout réglage 'à plat' les autres basses ('44', crest et SG) l'ont été sur un Traynor Bass mate avec le même matériel d'enregistrement (korg+studio pro)

FAQ #0 interview par Marie France Pernin
.............Lundi 14 septembre 2009.............
Je vais d’abord vous envoyer faire un tour sur son site :
http://www.daguetguitars.com/
et ses pages perso.
http://www.myspace.com/rdag
http://www.myspace.com/100milesperhours
+ « daguetguitars » sur facebook

Finalement j’opte pour l’interview informelle.

Roger, t’en es à la numéro combien cette nuit?
- Mmm depuis 1975 ? Environ 350/400? Officiellement, une centaine…

Ça fait combien de temps que tu nous fabriques des guitares ? Qu’est ce qui t’a donné envie de faire ce truc de fou ? T’as chopé ce virus où?
- Donc… Depuis le 1er juillet 1974 exactement, probablement aux environs de treize heure trente/ trente cinq... Le ciel était dégagé, pas d’avis de coup de vent…Et là subitement... paf le chien!… Pourquoi? Parce que je pouvais le faire, parce que je n’avais pas de sous, parce que j’en voulais une… Grand père jouait du violon et chantait dans les bals de village et aux veillées, il m’a contaminé d’une façon plus, euh… Rock’n roll… Ce n’est pas un truc de fou… C’est ne rien faire qui aurait été un truc de fou.

Et tu jouais quoi à ce moment là? Quelles musiques ont influencé ton envie de fabriquer?
- Joker… IL Y EN A TROP… de Muddy Waters (entre autres) à Thelonius Monk en passant par le Dead, l’Airplane, le MC5, les Stooges , John Berberian, les Damned, Radio Birdman les Flamin Groovies, mon grand père, Larry Corryel/ Phillipe Catherine, les Yardbirds… oui c’est de tout et ce n’est pas le millième, j’ai commencé par le 13th Floor Elevator, les Stooges et le MC5 … Je n’ai pas beaucoup progressé depuis je le crains… Il m’arrive de jouer avec les Whodunit…

Effectivement, je t’ai vu faire quelques solos avec eux.
Tu fabriques quoi exactement ? Des copies ? Tu y apportes ta patte?
- De tout… Pour les copies autant que ce soit des modèles rares et pas souvent copiés, ..la Crestwood Deluxe.. Epiphone répond parfaitement au critère (232 fabriquées officiellement entre 1961 et 1969). Et puis quelques créations où je mets ce que j’ai appris, pas uniquement dans le domaine de la lutherie. Et aussi, le petit sens esthétique que je dois avoir, comme tout le monde. Je ne suis pas luthier de formation mais j’ai touché à tellement de domaines que ce soit de par mes études (dessinateur projeteur) ou de par mes activités passées (restauration et préparation de motos, construction de dériveurs et canoë à clins etc). Lorsque j’ai voulu en faire une, j’ai utilisé ce que je connaissais pour « faire ».

Il y en a combien sur l’établi ? Autant de guitares que de basses?
- Une dizaine à finir entre fin septembre (hein Cromwell…) et décembre. Pas de basse cette fois ci cependant.

Tu as travaillé pour qui entre autres?
- Quelques centaines de parfaits inconnus (pour l’instant) et quelques autres, Radio Birdman, the Holy Curse, the Whodunit, the Hives, Adam West (Johnny Epiphone), the Neurotic Spider, the Dynaminds, les Bitch Queens, les Wolfoni, Jackson Smith, le BPB(blues power band), le Révérend, en cours les Dollhouse…et certainement d’autres que j’oublie, sorry pour eux.

C’est sur commande?
- Oui sur commande exclusivement, je ne cherche pas suffisamment à gagner dessus pour me permettre le luxe de fabriquer « à l’avance ».

Tu t’adaptes à des demandes particulières ?
- Chaque situation impliquant deux humains est une situation « particulière ».

Roger, ne me dis pas que ton travail coûte une fortune, te connaissant, je ne te croirais pas…
- Grmph….Je suis en dessous des prix pratiqués chez certains « custom shop » (chez G… ou F….par exemple) pour du travail vraiment fait main et sur commande. Pour être plus précis, disons qu’il n’y a rien en dessous de 1700 euros et rien au dessus de 4500…

Vas-tu un jour apprendre à te vendre?
- Le jour où je saurais me vendre je deviendrais donc un vendu? C’est ça ? J’ai la bonne réponse ? Bon, ben tant pis…

La passion a pris le dessus ? Tu passes combien d’heures sur une gratte?
- Bonne question … de 50 à 100 heures de temps réel suivant le travail et la recherche …

Et tes fournitures, pas trop dur de te les procurer ? Ca vient de partout, non ? L’acajou ne flambe pas trop ?
- Ça se trouve bien, juste une question de prix, et ce qui ne se trouve pas se fabrique… Il est vrai que pour trouver du bel acajou ça devient dispendieux… Manifestement pas pour tout le monde, il y a quelque mois de magnifiques plateaux de cuba de près d’un siècle me sont passés sous le nez parce qu’un « nanti » avait décidé de refaire l’intérieur de son yacht… Choisir entre un instrument ou des marches d’escalier…

Je suis sûre que tu as quelques petits secrets de fabrication à nous révéler ? Quelques améliorations que tu as apportées à certains modèles ?
- Oui et non, des idées perso de vibrato et de sélecteur d’ « open chords » et d’une façon générale le soin apporté aux différents points sensibles des instruments (ajustage corps/manches etc)

Roger quelle est la guitare qui t’a demandée le plus de travail?
- Un truc de dingue vraiment, presque à mes débuts, une sorte de guitare/sitar électrique/électro acoustique à cordes sympathiques avec des incrustations de nacre, de turquoise et d’argent… Un truc vraiment bizarre, je l’ai refait sans le décorum une dizaine d’années plus tard.

Est-ce qu’il t’arrive de penser à la personne pour qui tu fabriques? Ça t’aide de connaître sa technique de jeu parfois?
- Feeling, c’est pour ça que j’aime bien rencontrer les gens, il faut que je sente leur demande souvent plus que je ne connaisse un cahier des charges précis (qui toutefois a toujours son utilité « contractuelle »!!!). La technique de jeu intervient assez peu, je fais toujours ou presque des instruments qui sont faciles à jouer, qui se font « oublier » au profit de la musique.

Une guitare que tu aimerais fabriquer et à laquelle tu ne t’es encore jamais attaqué ?
- Un sazz électrique, un oud électrifié mais qui rende vraiment une belle sonorité, pas facile ça… Une machine qui tue vraiment les fascistes…

Je sais ta modestie légendaire. Mais tu es connu aussi bien à Londres qu’à Sydney, n’est-ce pas ?
- Pfff se dire modeste ou que les autres vous le rappelle à chaque instant pousse à ne plus l’être donc… Oui je suis un peu connu dans des lieux malfamés qui sentent le décibel, la sueur froide et la bière tiède… Cool…

Roger quand est ton prochain concert ?
- Quand ? Futur’s uncertain and the end‘s always near. Trouves moi des comparses ayant envie de jouer et que mes « soon fifty » ne feront pas fuir…Et on en reparle…

Et tu vas voir quoi dans les jours qui viennent ?
- Soul Movers/ Penny Ikinger avec Deniz à la mécanique ondulatoire le 16, Charlotte etc aux trois baudets le 18. Et j’ai vu la semaine passée Christian Escoudé avec Géraldine Laurent, Anne Paceo et Benoît Sourisse, et bon sang ce que c’était bien… Si les salles rock pouvaient avoir en plus cette qualité d’écoute…

Demandez lui l’impossible en matière d’originale, de copie (Crestwood) en guitare ou en basse. Mais ne lui demander surtout pas de sourire. Il ne sait pas faire !
- Bonjour la réputation que tu vas me faire Marie…

Ça fait deux ans que j’essaie de t’arracher un sourire et je n’y suis toujours pas parvenue !!!!
- Même pas vrai…

SIRET : 512 098 120 00011 - WEBMASTER : Vincent GELINET